SPRING IS COMING | -15% sur toute la boutique !
Que signifie yukata

Qu'est ce qu'un Yukata ?

de lecture

Le Yukata est un vêtement japonais ressemblant au Kimono, cependant, il y quelques différences à noter. 


Les puristes peuvent le considérer davantage comme un peignoir que comme un véritable kimono. L’ancêtre du yukata moderne est le katabira, un kosode non doublé en fibre bastrique (généralement du chanvre ou de la ramie) porté en été par les classes supérieures. Le yukatabira (yu est le dérivé du mot "bain") était enfilé après le bain pour se sécher le corps ; les serviettes de bain n'étaient pas utilisées au Japon à cette époque.

Yukata Femme


Les Matières du Yukatabira

À la fin de la période Edo, le coton était abondant au Japon, sa première culture à échelle commerciale remonte au XVIIe siècle. Le coton, bien qu'il s'agisse d'une fibre végétale, est une fibre plus douce et plus absorbante que le chanvre ou la ramie, il est devenu la fibre préférée pour le yukatabira. À l'époque où le coton était facilement disponible, le vêtement est devenu connu sous son nom abrégé actuel, Yukata.

Fête d'Obon

Les couleurs et les motifs d'un Yukata

Le coton se teint plus facilement que d'autres fibres, et l'indigo est l'une des teintures naturelles les plus résistantes. Il présente l'avantage supplémentaire de ne pas nécessiter de processus de mordançage séparé (étape de teinture du textile végétal). Le bleu est donc devenu la couleur dominante des yukata en coton et autres fibres, malgré la prévalence des teintures synthétiques, plus pratiques et polyvalentes, qui permettent de créer pratiquement n'importe quelle couleur. Le bleu reste une couleur aussi populaire pour les yukata qu'elle l'était pendant la période Edo, cette couleur évoque la fraîcheur et l'eau et les pensées accueillantes durant les chauds étés japonais.


La méthode la plus courante pour la teinture des tissus en coton destinés aux yukata consistait à utiliser des pochoirs en papier et une pâte à base de riz. Des pochoirs légèrement plus larges que la largeur d'un seul morceau de tissu étaient découpés avec des motifs complexes, tant réalistes que abstraits. La pâte de riz était appliquée à travers les pochoirs, et le morceau de tissu était ensuite teint par immersion dans la cuve à indigo. La teinture indigo ne pénétrait pas dans le tissu aux endroits où la pâte de riz adhérait ; les motifs apparaissaient donc en blanc et le fond en bleu.

 

Yukatabira


Les influences sur la popularité

La coutume de se tremper dans une baignoire en bois remplie d'eau chaude est relativement récente dans l'histoire du Japon. Avant le XVIIIe siècle, un bain consistait à prendre un bain de vapeur. L'essor des bains publics, il y en avait plus de 500 à Edo (aujourd'hui Tokyo depuis la moitié du XIXe siècle) a créé un environnement propice au port régulier du yukata dans les lieux publics. Les bains publics étaient populaires non seulement pour des raisons d'hygiène et de relaxation, mais aussi parce qu'ils comprenaient souvent des salles pour manger, boire et faire l'amour.


Les clients les plus enthousiastes des bains publics étaient issus de la classe marchande modeste et ils étaient ravis de pouvoir montrer les derniers modèles de yukata. Comme pour le kosode, ce sont les acteurs de kabuki et autres artistes qui lançaient souvent les nouvelles tendances de yukata. Les motifs spirituels et amusants à grande échelle étaient les plus populaires et nécessitaient l'utilisation d’un pochoir chûgata. Par opposition, les pochoirs komon étaient typiques de la classe digne et conservatrice des samouraïs, beaucoup plus coûteux à utiliser.


Une autre raison de la popularité du yukata en tant que vêtement à la mode était l'existence de lois somptuaires (habitudes de consommation réglementées), qui avaient un impact plus fort sur la classe marchande. Un yukata, fabriqué en coton plutôt qu'en soie et imprimé par le procédé peu coûteux de la teinture au pochoir, pouvait être excessif dans sa conception, mais n'était jamais très coûteux. Par conséquent, le yukata échappait à l'examen des autorités gouvernementales.

 

Yukata

 

Un vêtement traditionnel japonais


Lors de la grande modernisation du Japon pendant la période Meiji (1868-1912) et au-delà, le yukata est devenu le seul vêtement traditionnel qu'un homme pouvait porter en public. Les stations thermales étaient, et sont toujours, un autre endroit populaire pour le yukata, tout comme les festivals d'été traditionnels, tels que Obon


Les visiteurs étrangers, notamment ceux qui séjournent dans une auberge traditionnelle (ryo -kan), trouveront très souvent un yukata dans leur chambre, ce qui donnera l'occasion de porter un vêtement ressemblant au célèbre kimono.


En parlant de Kimono, si vous souhaitez en savoir plus sur l’origine de ce vêtement mythique, n'hésitez pas à lire notre article sur l’origine des Kimonos


Découvrir notre collection "Veste Kimono Homme".

Veste kimono homme



Recevez nos articles dans votre boite email.